On ne suit pas les modes. On suit notre instinct. On photographie les mouvements. Autant ceux du corps que ceux du coeur.